bejaiaimmobilier
Festival Tamazgha 2010 à Marseille - Hommage à Youcef ABDJAOUI
Le 21 février 2019 |

Accueil > Revue de presse > Un peu de Sport... > JSMB > Yaakar et Bajaia se partagent les points 1-1

Yaakar et Bajaia se partagent les points 1-1


Le Yaakar de Rufisque a concédé à la JSM Bejaia d’Algérie le nul (1-1) au stade Galandou Diouf, dimanche, en match aller comptant pour les 16-èmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football.

Démarré à 16h, sous le regard du nombreux public qui a pris d’assaut l’unique tribune du stade et les alentours de la main courante derrière les grillages entourant le terrain, le match dominé en premier mi-temps par l’équipe rufisquoise, s’est emballée en seconde période avec l’ouverture du score à la 51ème minute suivi de l’égalisation algérienne trois minutes après (54ème).

En effet, c’est le milieu de terrain Pape Abdou Diallo qui trouve le chemin des filets sur un coup franc de près de 40m qui a surpris le portier camerounais de Bejaia dès l’entame de la seconde mi-temps. Mais avec un jeu ouvert, où les Algériens ont montré une meilleure assise dans la circulation de la balle, c’est l’attaquant camerounais de Bejaia Yannick Nojeng qui obtient une égalisation avec un cafouillage dans la surface de récupération.

Affaiblie par l’absence de ces deux attaquants vedettes, Pape Abdou Diakhaté pour cumul de cartons et Pape Alioune Kassé parti en Allemagne pour des tests, Yakaar a enregistré une certaine faiblesse au niveau de l’attaque avec juste quelques tentatives de tirs non cadrés.

Ainsi les Algériens plus compétitifs, puisque évoluant dans un championnat qui est à sa 20ème journée là ou le championnat sénégalais tarde à démarrer, ont imprimé un rythme soutenu au match avec des accélérations qui ont parfois pris de court la défense où on a senti l’absence de l’axe central Baye Ousmane Gueye, élément clé du dispositif de Yaakar.

Avec un jeu certes fluide, Yaakar a joué sans complexe devant une équipe qui était plus en jambes et plus physique, se repliant aux dernières minutes du match pour conserver le nul, même si à deux minutes de la fin, Pape Madické Cissé, sur un corner, a failli faire la différence.

APS - 16 mars 2009